Pays Bassari : Iwol et son village magique

YouTube video

Etape 2 – Pays Bassari : Iwol et son village magique

Jour 4 : Iwol et pays Bedick – Bassari

Précisions : Pays Bedick et Bassari ne désignent pas deux régions différentes mais des zones occupées par des peuples différents (les bedicks et les bassaris). Les paysages sont donc identiques en pays Bedick et Bassari.

Transport du jour : Trois roues, nous avons négocié 13 000 FCFA – 19€ le véhicule pour la journée avec chauffeur. La fausse bonne idée, distance trop longue, inconfortable, rappel à l’ordre par les gendarmes, chauffeur qui disparaît le temps de la première étape et qui revient plus d’une heure après l’heure de rdv.

Le village d’Iwol : Le coup de cœur du voyage. Sur la route de Salemata à 45 min de Kédougou.Cette portion de route est encore bonne.  

Deux accès pour Iwol (environ à 1h de marche)  : le chemin d’entraînement des militaires, pour ceux qui veulent du dénivelé et des herbes à hauteur d’homme, repérage du balisage compliqué, chemin mal entretenu. OU chemin à droite du village – avec la route en goudron dans le dos – (fortement conseillé), un peu plus long en termes de distance mais plus agréable. Pas de restaurant ni de boutique. Le chef du village se fera un plaisir de vous raconter l’histoire de Iwol. Beau moment.

Salemata : Deuxième fausse bonne idée du jour. A 2h de route de Kédougou, beau paysage en chemin. Mais route en travaux, piste sur dernière portion, village compliqué d’accès qui a sûrement perdu de son charme avec les gros chantiers. Peut-être que Ethiolo (village avant Salémata) est plus approprié au tourisme..départ de randonnées possibles. 

Jour 5 : Go to Ziguinchor

Mission du jour atteindre Ziguinchor depuis Kédougou en une journée (voir article suivant).

8 réflexions sur “Pays Bassari : Iwol et son village magique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *